L’Agence nationale de l’habitat encore en-deç à de ses objectifs de rénovation en 2017

L’Agence nationale de l’habitat (Anah), qui octroie les aides publiquesà la rénovation des logements privés, a aidé à rénover près de 81.000 logements en 2017, un chiffre bien en-deçà de l’objectif de 127.000 logements qu’elle s’était fixé.

Publié le

L’Agence nationale de l’habitat encore en-deç à de ses objectifs de rénovation en 2017

Quant à son programme-phare de rénovation énergétique Habiter Mieux, il a profité à 52.266 logements, précise un communiqué du ministère de la Cohésion des territoires, un chiffre en progression de 28% comparé à 2016 mais près de deux fois inférieur, là encore, à l’objectif visé de 100.000 logements.

Ce résultat est toutefois « le meilleur depuis le lancement du programme en 2010 », souligne le ministère, précisant qu’en sept ans d’existence, Habiter Mieux aura permis la rénovation énergétique d’environ 250.000 logements.

Ces aides ont permis d’engager un volume de travaux éligibles de près de 1,4 milliard d’euros, soit « l’équivalent de 21.800 emplois créés ou préservés ».

Quant à la subvention « Habiter Mieux copropriété », lancée l’an dernier pour aider les copropriétés fragiles, elle a bénéficié à 2.238 logements.

Les aides de l’Anah en faveur du redressement des copropriétés en difficulté se sont quant àelles stabilisées en 2017 avec 15.487 logements bénéficiaires. Celles vouées à la lutte contre l’habitat indigne sont allées à 11.290 logements, contre 10.074 en 2016 (+12%).

Enfin, l’Anah, dont Valérie Mancret-Taylor, venue du ministère de la Cohésion des territoires, vient deprendre la présidence, a aidé à adapter 18.185 logements à la perte d’autonomie de leurs occupants, des personnes âgées ou handicapées (+2%).

Le plan gouvernemental de rénovation énergétique des bâtiments a fixé à l’Anah l’objectif de réhabiliter 104.000 logements, dont 75.000 énergétiquement via Habiter mieux, en 2018.

A lire également