Lille : Aubry salue le choix de confier le futur palais de justice à Rem Koolhaas

La maire de Lille Martine Aubry a salué samedi le choix de confier au célèbre architecte néerlandais Rem Koolhaas la construction du futur palais de justice de la ville, un projet à 100 millions d’euros.

Publié le

Lille : Aubry salue le choix de confier le futur palais de justice à Rem Koolhaas

« Il y avait deux très beaux projets Coldefy et OMA qui correspondaient aux exigences pour un bon fonctionnement de la justice et s’intégrant à la trame verte et à la continuité biologique », a expliqué Mme Aubry à l’AFP.

« Le projet d’OMA est très élégant, très compact, qui n’occupera que 6.000 m2 au sol. Ce sera comme un pavillon dans un parc », a-t-elle ajouté. « Cela fait bientôt douze ans que je me bats pour la construction d’un nouveau palais de justice à Lille ».

En avril 2016, l’ancien garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas avait annoncé la construction d’un nouveau bâtiment, « le plus grand projet immobilier judiciaire du ministère en dehors de Paris », après que la possibilité de rénover l’ancien datant de 1968 avait été un temps évoquée.

Après avoir reçu 139 candidatures, le jury composé des représentants de la ville, de la Métropole européenne de Lille (MEL), de la chancellerie, de la cour d’appel et de la préfecture ainsi que d’architectes, avait retenu quatre projets, dont celui de Dominique Perrault, l’architecte de la Bibliothèque nationale de France (BNF).

Jeudi, l’Agence publique pour l’immobilier de la justice (APIJ) a annoncé dans un communiqué le choix de Rem Koolhaas, « starchitecte », lauréat du Pritzker (« le prix Nobel de l’architecture ») en 2000 et Lion d’or d’honneur de la Biennale d’architecture de Venise en 2010.

Le permis de construire pour le nouveau bâtiment pourrait être déposé fin 2018, avec un début de chantier en 2020 et une livraison en2023. Le futur palais de justice, qui devait se situer non loin des deux gares et offrant un accès facile des autoroutes, sera érigé sur la plaine Winston Churchill séparant le Vieux-Lille de La Madeleine.

Rem Koolhaas, 73 ans, urbaniste-architecte parfois controversé, est bien connudans la capitale des Flandres : il a conçu le plan d’EuraLille, aujourd’hui 3e quartier d’affaires de France, et a réalisé la « soucoupe » du Grand palais de Lille, inauguré en 1994.

Quant à l’actuel palais de justice, propriété du conseil départemental, à l’architecture caractéristique des années 1960 qui détonne au cœur du Vieux-Lille, une réflexion va être menée sur son devenir, dont sa démolition parmi les hypothèses, selon Mme Aubry.

A lire également